Retrouvez nous sur GreenUnivers, la référence du Green Business

Etudes, analyses, statistiques et avis d'experts internationaux sur les marchés de l'environnement
et des technologies vertes, ou "greentech"

lundi 7 juillet 2008

Investir dans l’éolien offshore ? Rentable, calcule KPMG

Investir dans un parc éolien offshore en Europe est d’ores et déjà rentable dans la plupart des pays, surtout en Grande-Bretagne, Espagne et France, et deviendra très rentable en Grande-Bretagne à partir de 2009, calcule le cabinet KPMG, au vu des tarifs payés aux entreprises qui fournissent de l’électricité aux différents réseaux nationaux de distribution.


Un constat encourageant, alors que les Européens rivalisent de projets d’éoliennes en mer. Investir dans l’éolien ? Rentable ! calcule KPMG

Au moment de la réalisation de l’étude (courant 2007) l’Europe comptait environ 1 GW de capacités d’éolien offshore, essentiellement au Danemark (436 MW) et Grande-Bretagne (404 MW).

Mais les tarifs payés aux fournisseurs d’électricité qui alimentent le réseau (y compris les parcs éoliens) varient en Europe du simple au double : 6,19 centimes par kWh en Suède, 6,95 centimes au Danemark, 9,1 centimes en Allemagne, 13 centimes en France, 12,03 à 16,4 centimes en Espagne et 13,49 centimes en Grande-Bretagne.

Des disparités qui expliquent que la Grande-Bretagne soit le plus dynamique marché de l’éolien offshore d’Europe, et qui le restera d’autant que le pays prépare une nette hausse des tarifs à partir de 2009, à 17,03 centimes par kWh, selon KPMG. La Frnce est aussi le 2e pays le plus attractif pour ce secteur.

Quand à l’Allemagne, pourtant pionnière mondial de l’éolien, elle n’offre plus de condition compétitive aux parcs offshore, même avec les subventions aux infrastructures prévues par les programmes d’aides aux énergies renouvelables.

La rentabilité des investissements dans l’éolien offshore varie ainsi en Europe (cf. graphique ci-dessus) de -5% en Suède à +19,5% en Grande-Bretagne). La France, avec une rentabilité de 11,8% est plutôt attrayante, ainsi que l’Espagne avec 11,4%. L’Allemagne en revanche n’offre aux éoliennes offshore qu’une rentabilité de 1,2% en moyenne, mais si elle applique les hausses de tarifs prévues (aux environ de 14 centimes par kwh dans le meilleur scénario), sa rentabilité passera à 8,8%


Le taux de rentabilité d’un investissement permet à un investisseur de choisir le secteur où miser, au regard du coût de son capital et de la rentabilité d’autres investissements concurrents.

KPMG récapitule aussi les parcs éoliens offshore installés et en projet -- mais l’étude a été réalisée avant les récentes annonces de la Norvège et de la Grande-Bretagne – ainsi que les différentes subventions et modèles tarifaires existants en Europe.

L’étude, qui repose sur les réponses d’une soixantaine d’entreprises européennes, souligne aussi que ces projets dépassent – de très loin -- les capacités des fabricants et installateurs européens d’éoliennes en mer.

L’étude intégrale (80 pages, en anglais) est téléchargeable ici.

2 commentaires:

Bijoux a dit…

L'or reste le placement roi pour resister face a la crise que nous subissons depuis 2008
La meilleure arme reste detransformer son patrimoine pour augmentet son stock d'or
Une page web decrit les principales strategies:
1)des tuyaux pour les achat d’or
2)des tuyaux pour bien faires sonrachat d’or au meilleur prix
*le connaitre le Prix de l'or
* les bases de connaissance pour le Prix de l'or
* les bases de connaissance pour le Prix de l'or
Notre web se trouve ici: vente d'or

Et votre blog est aussi tres interessant :)
Salut!!!!!!!!

Dédéandco a dit…

Pour bijoux, qui n'a pas compris l'intérêt autre que financier d'un placement sur des éoliennes offshore. On NE PEUT PAS mettre en compétition ce type de placement qui concerne le domaine du développement durable et l'or...qui avec le diamant sont les pires énemies de la planète.
Cdt